Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Les idées vagues de Snapulk...

Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Histoire d'Inde et de curry

com
Alors voilà, ça commence comme ça: l'adorable Dorian (mais si, mais si!), dans un article publié sur le blog de la cultissime Véro, me suggère de publier une histoire d'Inde et une recette de curry.

Serai-je capable de faire ça? me demande-je toujours... ça se soigne?

En tout cas, essayer m'amuse, c'est le but finalement, si j'ai bien compris.

Et puis l'Inde ça m'inspire. Difficile de trouver une histoire, ça me rappelle tellement de trucs! Parce que forcément, pour ma génération, l'Inde c'est mythique.

Flash-back: fin des années 70. On se retrouvait à toute une bande dans l'appart de celui ou celle qui avait la chance d'habiter déjà ailleurs que chez ses parents, en l'occurence, moi.

On écoutait Genesis, Tangerine Dream, John Mc Laughlin et on refaisait le monde dans une ambiance qui durait tard, tard... même que c'était dur de se lever le lendemain pour aller bosser. Vu qu'on était surtout une à aller bosser, à l'autre bout du monde, à Nanterre, où j'étais instit dans une école qui serait aujourd'hui classée ZEP (qui doit l'être d'ailleurs), et où la réalité me rattrapait au quotidien.

Et m'empêchait de partir encore plus loin, en Inde. Fallait bien gagner sa vie.

Parce que l'idéal, cultivé tout au long de chacune de ces soirées, et enrichi de nouveaux projets qui nous semblaient déborder d'imagination, pouvait
se résumer finalement  à se retrouver tous sur une plage à Goa après avoir traversé à pieds, bien sûr, sinon c'est pas du jeu, tous les pays qui nous séparaient du paradis. Ce qui, à l'époque, était politiquement possible.

L'un de nous l'a fait, j'en avais parlé ici, et encore un peu . Il en a gardé une aura, méritée, c'était courageux.

Et puis j'ai rencontré une fille que ça tentait bien le tour du monde. Carrément. On fait pas les choses à moitié. On a sommairement prévu un itinéraire, discuté de quelques détails qui nous mettaient bien dans l'ambiance.

Alors, jetant les dés, j'ai pris un an de dispo (ça a des bons côtés l'éducation nationale), j'ai donné tout ce que j'avais dans l'appart, ça faisait partie du délire ça aussi, et j'ai dit tchao, je prends la route!

Et au moment où je ne possédais plus que le contenu de mon sac à dos et quelques travellers chèques, elle m'a dit qu'elle avait rencontré l'homme de sa vie, alors que finalement elle allait faire le tour du monde en plus petit, mais grand dans sa tête.

J'étais contente pour elle. Et je suis partie toute seule, pas fachée du tout, parce que finalement, un voyage en solitaire, c'était ce qu'il me fallait à ce moment-là.

Je ne suis pas arrivée jusqu'en Inde. J'ai traversé l'Italie, à pieds, en stop et en train, il m'en est resté une passion pour les gares, les gens qui y laissent un instant de leur vie, fugitif, des hommes, des femmes, des familles épiés quelques minutes et que je tentais de faire entrer dans une cohérence du monde après laquelle je courais.

J'ai pris le bateau à Brindisi pour la Grèce, j'y ai rencontré des gens étranges, qui cherchaient aussi... Je me souviens de cette jeune anglaise qui se construisait une idylle avec un militaire qu'elle avait suivi jusque là et qu'elle assiègeait de son assiduité alors que lui refusait de la voir. L'histoire d'Adèle H. en live.

Et puis ça suffisait, j'ai décidé de rentrer, que tout cela devait pouvoir trouver un sens maintenant.

Je me suis dirigée vers Patras, le port d'Athènes, qui ramène les français chez eux. Et là, comme s'il m'attendait, je suis tombée sur ce garçon qui m'avait pousée à aller chercher ailleurs, je savais un peu mieux quoi à ce moment là.

Un morceau de vie s'est bouclé là. Et m'a permis de repartir vers autre chose.

Mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça? ;)

Ah oui, le cuisine indienne! euh, non, le curry.

Ah merci, Dorian, vraiment! Je sais plus où j'en suis!

Parmi les belles choses qui ont suivi (mais quelques années plus tard, enfin ça c'est une autre histoire, ça va être l'heure d'aller au lit maintenant, les enfants), il y a eu la rencontre avec Arlette, LA copine. On s'est rendu compte, la trentaine passée, qu'on avait du avoir les mêmes trips en même temps dans les années qui avaient précédé, et qu'on était donc faites pour se rencontrer. Et on ne s'est plus perdues de vue. Et avant-hier, on a mangé indien. Je résume. Pour cette fois.

Le pack complet. Voilà.



Repas-indien-003.JPG

Avec mes jolis sets de tables avec les éléphants roses, pour l'ambiance.

Donc nous avions:

Repas-indien-007.JPG

Crevettes cuites au wok

4 c. à s.  de ghee
2 gousses d'ail hachées
1 c. à s. de graines de coriandre et 1 piment oiseau écrasés au mortier
5 tomates coupées en dés
1 c. à c. de fenugrec
2 cm de racine de gingembre épluché et rapé
500 g de crevettes crues décortiquées, déveinées (500g avant décortiquage, donc une trentaine de crevettes)
1 c. à s. de garam massale
2 c.à s. de coriandre ciselée

Préparez tous les ingrédients avant de commencer pour que tout cuise très vite.

Faites chauffer 3 c. à s. de ghee dans le wok.
Ajoutez l'ail, la coriandre, le piment. Laissez cuire 1 ou 2 mn.
Ajoutez les tomates et salez. couvrez, laissez cuire une dizaine de mn.
Ajoutez le fenugrec.

Dans une poële, faites chauffer 1 c. à s. de ghee. Jetez-y le gingembre, laissez chauffer, puis ajoutez les crevettes. Laissez cuire 3 à 4 mn.

Versez dessus la sauce du wok.

Saupoudrez de garam massala et de coriandre et servez aussitôt.

De l'avis général, c'était top su
per génialement bon.


Il y avait aussi de la raïta, obligé, la recette est , vers le bas, si vous cherchez bien, et la voilà sur cette photo qui n'est pas terrible, j'en conviens. Mais l'assiette est jolie.

Repas-indien-026.JPG

Curry d'agneau

500g d'épaule d'agneau coupée en petits dés
2 yaourts grecs
1/2 c. à c. de piment rouge en poudre
1 c. à c. de curcuma
1 c. à c. de graines de pavot
3 cm de racine de gingembre épluché et haché
3 clous de girofle
1 c. à c. de coriandre en grains
1 bâton de cannelle
4 graines de cardamome
2 oignons coupés en fines rondelles
3 gousses d'ail dégermées
3 c. à s. de ghee
1 c. àc. de garam massala
2 c. à s.de coriandre ciselée

Mélangez les yaourts avec le sel, le piment et le curcuma. Mettez-y à mariner les morceaux d'agneau en mélangeant bien, pendant au moins une heure.

Pilez ensemble les graines de pavot et le gingembre pour obtenir une pâte.
Faites chauffer le ghee dans une sauteuse. Faites-y revenir les clous de girofle, la cardamome, la coriandre, la cannelle et l'ail. Ajoutez les oignons. Laissez cuire 5 mn.
Ajoutez l'agneau.
Laissez cuire à feu doux 30 mn.

Au moment de servie, parsemez de garam massala et de coriandre ciselée.

Repas-indien-004.JPG

Dal de lentilles

170g de lentilles corail rinsées
2 piments verts épépinés hachés
1 c. à c. de curcuma
1 oignon finemnt ciselé
50 cl d'eau
400 g de tomates épépinées, hachées
4 cs de ghee
1 c. à c. de graines de moutarde1/2 c. àc. de graines de cumin
2 cm de racine de gingembre épluché et rapé
1 gousse d'ail hachée
1/2 c. àc. de coriandre en poudre

Mettez les lentilles dans une casserole avec l'eau, le curcuma, l'oignon et les piments.
Portez à ébullition puis baisez le feu et laissez cuire une petite demi-heure.

Ajoutez les tomates.

Faites chauffer le ghee dans une autre casserole, faites-y revenir 2 mn les reste des ingrédients.

Ajoutez aux lentilles et remettez à cuire quelques minutes.



Et on a terminé par du mango lassi.

Voilà la photo, la recette bientôt, j'ai oublié 2 ou 3 trucs.

Repas-indien-029.JPG

Ouf, mission accomplie.
















Print
Repost

Commenter cet article

Dorian 30/06/2007 12:48

J'ai presque les mêmes souvenirs que toi Pascale.... les mêmes soirées, les mêmes musiques et les mêmes discussions où on allait partir au petit matin pour le grand voyage... malheureusement j'ai voyagé sur place... quant à ta manière de raconter, elle est comme vient la vie et comme j'aime qu'on me raconte des histoires avec les choses qui vont et qui viennent... la vie quoi !Ah je t'ai pas dit...j'ai faim!!!et c'est de ta faute, me mettre tout ça sous le nez.... quelle idée !

Véro 28/06/2007 18:46

Quel texte...Merci Pascale de cette belle participation, les personnages que tu décris ont jailli devant mes yeux... Tu m'as rappelé des souvenirs de fac, avec une copine on rêvait de partir à Pondichéry pour faire de l'hunamitaire, pour trouver un sens aux choses, pour nous rendre utiles... Et puis... je suis tombée enceinte! :-)Ton repas est à la hauteur du reste... La totale, comme j'aime! Bon, j'ai envie d'un curry, moi maintenant... :-)Bises!

Gracianne 28/06/2007 13:37

Et quelle mission Pascale! Et quel repas aussi. Tu ne peux pas savoir le sourire que j'ai eu en lisant toutes les lignes. Enfin si, tu dois savoir. Des fois, je repartirais bien.Merci beaucoup pour ce texte, qui me remet un peu de reve dans la tete.

Doria 26/06/2007 14:04

Quel superbe repas. On se croirait en Inde. J'aime particulièrement ta recette du curry d'agneau avec toutes ces épices.Bisous, Doria