Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Les idées vagues de Snapulk...

Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Madagascar (6) suite et fin

com
Allez, la semaine prochaine c'est la rentrée, il va falloir reprendre le rythme.

Je termine aujourd'hui ce récit épique tant que je suis encore dans l'ambiance alanguie des vacances. Surtout que ce séjour s'est terminé beaucoup plus farniente qu'il n'avait commencé (c'était prévu ;-)), histoire de ne pas revenir épuisées, vu qu'en fait, ce qui m'attendait au retour était rien moins qu'alangui.
Mais ça c'est une autre histoire.

Donc après notre voyage de retour en train plein de rebondissements, nous arrivons à Fianarantsoa fatiguées mais contentes.

Le temps ici est normal pour la saison mais plus que moyen quand même et nous donne vraiment envie de voir le soleil, de le sentir nous réchauffer.


Madagascar--324-.JPG
Ici, contrairement à ce qui nous attendra à notre retour en France, c'est possible.
Nous sommes sur les hauts plateaux et si nous décidons de descendre vers le sud-ouest, le climat va changer du tout au tout.
Nous hésitons: sur le trajet, il y a le parc de l'Isalo, que j'avais visité la dernière fois avec Olivier. C'est un magnifique paysage de canyons, de cascades, un mélange de végétations tropicales et arides qui se côtoient, et puis d'autres variétés de lémuriens...

Une parenthèse pour préciser que certains espaces naturels sont bien protégés ici, tant au niveau végétal qu'animal. On ne peut pas entrer dans les parcs naturels gérés par l'ANGAP sans payer un droit d'entrée conséquent et être accompagné d'un guide. C'est vrai que ça augmente considérablement le budget visite mais permet de préserver des espèces en danger.

Ces tarifs sont évidemment innaccessibles aux malgaches eux-mêmes, mais ceux-ci sont encore extrêment peu nombreux à pouvoir se permettre de partir en vacances. Il y a ici une disparité immense (je n'ai pas de chiffres) entre les plus 
pauvres et les plus riches, dont fait partie le président Ravalomanana, un industriel prospère qui possède la plus grosse distribution de produits laitiers du pays - Tiko - et a fait distribuer des milliers de tee-shirts à son effigie au moment des élections en 2006 - au moins les gens qui ne savaient pas lire pouvaient reconnaître un logo! Vive la démocratie! Enfin, il semble qu'il instaure, à sa manière, une évolution économique dans un pays qui en a bien besoin... des heures de discussion en perspective!

Nous sommes donc partagées entre cette marche dans l'Isalo et l'envie de soleil, vite.
il nous reste relativement peu de temps comparativement au temps moyen de trajet.

On ne se tâte pas très longtemps.

L'Isalo, Gaëlle viendra la prochaine fois avec une copine à qui elle rêve de faire partager ça.

Cap au sud. Une dizaine d'heures de route. Et le climat change vite. Vite malgache.
Madagascar--327-.JPG
Gare routière. Grisaille.

Madagascar--329-.JPG
Froid.


Madagascar--335-.JPG
Départ en joyeuse compagnie

Madagascar--330-.JPG
les rizières.

Madagascar--332-.JPG
Un coin de ciel bleu éclaire le petit village au fond de la vallée...

Madagascar--343-.JPG
... puis s'élargit, et il fait chaud.

Madagascar--337-.JPG
Tu vas pouvoir retirer ton bonnet, petite fille!

Madagascar--344-.JPG
Et tout cela se termine par des paysages de cartes postales...

Madagascar--355-.JPG
Pourquoi s'en priver?

Madagascar--368-.JPG
La forêt de baobabs...

Madagascar--386-.JPG
le double baobab "carotte" conservé au milieu d'un village récemment reconstruit: l'envers du décor, c'est qu'ici, sur la côte ouest au nord de Tuléar, le village d'Ifaty  est devenu une station balnéaire courue. Donc les hôtels ont envahi la côte et les villageois, pêcheurs bien sûr, doivent s'installer à l'intérieur des terres et défricher les forêts de baobabs pour y reconstruire leurs maisons.
Beaucoup de pêcheurs deviennent donc employés dans les hôtels, l'économie locale change.
Encore un débat!

Madagascar--397-.JPG
Les pervenches de Madagascar, elles, continuent à pousser dans le sable.

Madagascar--396-.JPG
Couleur de l'eau unique! Plages désertes au bord desquelles nous allons jouer pendant des heures avec les enfants.

Madagascar--416-.JPG
Gaëlle photographie son dernier coucher de soleil

Madagascar--415-.JPG

Le voilà, ça valait la peine!

Madagascar--424-.JPG
Et puis le lendemain, départ, 5 heures du matin, lever du soleil.

Madagascar--427-.JPG

Salut, l'île, je reviendrai!

Print
Repost

Commenter cet article

Fille 18/09/2007 18:23

Cette dernière halte après toutes ces péripéties tient d'un vrai paradis, la plage est magnifique, et c'est la première fois que je vois une mer aussi transparente...!J'ai gardé mon coucher de soleil en fond d'écran sur mon téléphone portable, apaisant et magnifique à la fois.Je me souviendrai de Zulien, à la fois notre guide dans la forêt de baobabs, dans le village puis notre barman, puis notre pote. Il a aussi failli être mon guide en boite mais bon, la prochaine fois hein, c'est mieux avec une coupine...La plongée dans la barrière de corail, les zoulis passons qui ressemblent à ceux qui sont dans Némo, paske Gaëlle pas connaitre les noms des passons...Les LANGOUSTES!!! au barbecue, au bord de la plage avec du riz, c'est divinement divin!!! Il en faut peu parfois, juste pour apprécier l'instant...!Moi aussi je cloture mon voyage avec ce dernier billet. Merci Ma Maman de m'avoir fait partager tout ça, merci d'être comme tu es, et merci d'être ma maman.Ce voyage a été, pour moi, le premier hors des frontières de l'Europe et j'en avais autant envie que besoin. Je m'étais fait une esquisse de ce que pourrais être notre voyage mais finalement, à l'image de l'ile, on est loin d'une nette organisation. Réactifs, optimistes, volontaires, culottés, aventuriers, tout ça en même temps pour en avoir plein les yeux, plein le coeur et plein la tête.Le retour à Paris a été très difficile mais finalement, le quotidien nous rattrape bien vite mais on garde tout ça dans un coin de la tête et on premoet qu'on y retournera vite, très vite...

Minouchka 06/09/2007 22:41

Magnifique !! j'ai beaucoup de lecture à faire sur ton blog qui me fait voyager rien qu'au titres. Voilà une culture qui me plaît bien, la forêt de baobabs est l'un des lieux que j'aimerais visiter un jour.Je l'avais vu 2 ou 3 fois mais je compte bien y revenir pour une visite en profondeur. Comment ai je pu louper tous tes beaux billets ?!!!Merci pour tout.

Patrick CdM 04/09/2007 23:55

ET la prochaine fois, tu me prends dans tes bagages, quelles belles photos, on voudrait vraiment y être!