Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Les idées vagues de Snapulk...

Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

En nos âmes et consciences

com
Découverte de la pulse poésie

 Grâce à Damien (ici à gauche) et à d'autres jeunes et adolescents de mon entourage, j'ai écouté du slam, puis j'en arrive à la pulse poésie, apparentée.
Comme Florence me l'a fait remarquer, c'est dommage de décrire avec enthousiasme un spectacle qui est déjà passé et que vous ne pourrez pas voir. (A propos, Framboise Frivole passe à Ris-Orangis en février 2007, patience).
En attendant, vous pouvez, vous devez aller voir ces deux artistes, de la Compagnie de l'Uppercut, qui passent encore le 10 juin à l'Ogresse (c'est la dernière à Paris) puis vont tourner en banlieue et en province. Voir les dates sur

http://acleblog.blogspot.com/    (voir dans les liens) où on peut trouver un extrait du spectacle

Mais je vous raconte... La pulse poésie, c'est de la prose scandée, scandée comme on pourrait l'entendre du rap, sans musicien, seulement des voix avec de temps en temps du Beat-Box. Je ne peux pas parler de la pulse poésie en général parce que je n'ai qu'un exemple, mais là, c'est une forme poétique plus ... littéraire? En tout cas d'inspiration plus classique. Difficile d'en parler... c'est à la fois léger et profond, dérangeant et drôle, en tout cas cela invite à se questionner sur soi  tout en restant très distrayant.
Le spectacle est rythmé, avec des moments intenses, d'autres plus rapides, plus fun, tendres aussi. Les morceaux iconoclastes sur les "valeurs" véhiculés par les nouveaux modèles de consommation et de star system jetable sont rafraichissants et amers, ils arrivent à rendre cela conciliable.

Bref, c'est à voir, vraiment, je leur souhaite d'aller loin.

Si vous allez les voir à l'Ogresse, donc le 10 juin à 18h, je vous conseille de réserver une table, parce qu'on peut y manger pour une somme plus que modique une cuisine excellente et inventive faite par le patron. Hier soir, c'était l'assiette indienne: plein de petits plats, de la dinde, une sauce à la noix de coco et aux piments de Sri-Lanka (hot!), une autre au jus de mangue, pollen et herbes, une autre au yaourt avec d'autres épices mystérieuses, une purée de lentilles jaunes... Je connais bien la cuisine indienne, mais là j'étais bluffée.

Voir le lien en haut à gauche

De plus...

Dans les "A ne pas manquer prochainement", spécialement pour Florence

Le festival New Bled à Paris

avec INDISPENSABLE-SURTOUT-LE-TRUC-A-VOIR-ABSOLUMENT (paraît-il) le groupe Ojos de Brujo au Cabaret Sauvage à la Porte de la Villette, Mercredi 31 mai à 20h.
C'est un groupe de flamenco urbain, "véritable phénomène en Espagne, issu de l'effervescente scène métissée de Barcelone, le groupe mêle avec dextérité le flamenco, le hip-hop et l'électro, ouvrant la voie vers de nouvelles formes de métissage".
Alors, ça donne pas envie d'y aller?

Voir le programme grâce au lien en haut à gauche aussi

Allez, pour finir, une photo du jardin
Heureusement les fleurs savent qu'on est au printemps






Print
Repost

Commenter cet article

Pierre-yves 04/06/2006 20:57

il était super ce spectacle vraiment j'ai adoré du début a la fin... on croirait kil parle normalement alors que le travail effectué derrière est tout simplement phénoménal

Damien 31/05/2006 16:40

Ce que tu dis du spectacle est très juste, si je devais apporter des précisions, je dirais seulement que nous écrivons principalement en vers (libres, octosyllabes, alexandrins) et finalement très peu en prose ; et qu'il n'existe qu'un seul spectacle de pulse-poésie, puisque c'est un nom inventé par Antoine pour caractériser notre travail et sortir du mot Slam (qui n'a déjà que trop de définitions).