Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Les idées vagues de Snapulk...

Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Gazpacho

com

Est-ce que vous connaissez le blog Droits des enfants de Jean-Pierre Rozenczveig (juge pour enfants au tribunal de Bobigny et peu apprécié par notre ministre de l'intérieur parce qu'il ne prononce pas assez d'incarcérations) ?
Je le visite souvent parce que d'une part il y ajoute des articles très régulièrement, d'autre part il apporte une réflexion indispensable aux débordements  sécuritaires électoralistes qui envahissent l'horizon médiatique actuel. Je veux bien admettre que la gauche doive défendre une place contre la récupération de nombre de ses voix par la droite et l'extrême droite, et que Ségolène Royal ait le mérite de montrer que la droite n'a pas le monopole de la sécurité, soit.
Mais on a l'impression qu'il n'y a que ce terrain-là sur lequel les choses doivent se jouer, ce qui témoigne d'une misère politique vertigineuse.
Ce qui est grave c'est que la gauche se sente obligée d'aller chercher chez les autres ce qui fait recette pour se l'approprier par des biais plutôt discutables et bien éloignés de l'humanisme qu'on souhaiterait encore la voir développer. Je ne suis pas si sûre que Jospin faisait de l'angélisme, je ne dénie pas les problèmes des quartiers, mais ceux qui y vivent trouvent des solutions actives et ne confondent pas prévention et répression. Ils constatent aussi que ces méthodes musclées ne convainquent de leur efficacité que ceux qui les exposent (et encore, sont-ils vraiment dupes?) et ceux qui ne voient ça que de très loin, des quartiers résidentiels ou des endroits où la délinquance est peu présente.

N'y a-t-il plus rien d'autre à défendre? Est-on à ce point à court d'idées? Ou pense-t-on que les français ne peuvent plus s'intéresser qu'à des positions individualistes, arrivistes? Pourtant il me smeble côtoyer beaucoup de gens qui me prouvent chaque jour le contraire.
Et même si, d'après Libération (!) "le propose ségolénien est plus approuvé que sifflé dans les quartiers", les gens des quartiers adhèreraient peut-être à d'autres idéaux, si on leur en proposait ou si on permettait aux leurs de s'exprimer en leur en donnant les moyens.

Le rapprochement est facile, mais l'amnistie de Guy Drut  est une insulte à la face de ces jeunes qu'on nomme racaille, qui peuvent par là-même constater, comme nous tous et une fois de plus, qu'il y a deux poids deux mesures. Je cite, Hervé Letellier, dans son "papier de verre" du Monde:
Guy Drut est un modèle pour tous. Il nous rappelle une vérité essentielle : quand on commet un acte illégal, l'important est de courir vite.
Mais ça ne marche pas pour tout le monde.

Que cela ne nous empêche pas de profiter du beau temps. J'ai donc testé, le gazpacho, c'est juste le moment, il paraît qu'il va pleuvoir.

Gazpacho

  • 5 tomates
  • 1.5 concombre
  • 1 poivron rouge
  • 2 oignons
  • 2 gousses d'ail
  • 4 cuillers à soupe de vinaigre de Xéres
  • 2 cuillers à soupe d'huile d'olive
  • 1.5 cuiller à café de sel

Pour l'accompagner :

  • 4 oeufs durs
  • 1/2 concombre coupé en dés
  • 2 tomates coupées en dés
  • 1/2 poivron rouge coupé en dés
  • de la feta ou du comté coupés en dés
Eplucher vos concombres, enlevez les graines et coupez le en tronçons grossiers. Faites la même chose avec les tomates. Pour le poivron enlevez le pédoncule et coupez le également. Mettez tous les ingrédients dans le blender petit à petit et mixez. Transvasez dans un récipient et réservez au frais pour au moins 2 heures. Votre gaspacho doit être bien froid, glacé même.

Faites cuire vos oeufs. Ecalez-les et coupez-les en petits morceaux. Mettez les dans un ramequin, à côté du 1/2 concombre, des tomates et du 1/2 poivron.





Print
Repost

Commenter cet article

elisabeth 18/06/2006 14:44

SALUT COPINE
ça y est , je viens de comprendre ce que veut dire "recopier l'image du texte"et pas copier te texte!
j'ai donc fait 2 commentaires précédents qui n'ont pas été validés!
bon alors , je viens de découvrir ton blog( c'est quoi en français?)
et je me permets de t'y écrire! Hier j'ai fait la fête de l'été chez moi avec 25 autres gogos de mon accabit, et devine? j'avais fait un gazpacho( avant de trouver ta recette)
pour ma part, le pays basque et l'air espagnol étant tout proches, j'y ajoute une pointe de purée ou de gelée de piment d'Espelette!
attention , la force de pimentation (sic) est exprimée en nombres de piments dessinés sur le pot!
donc 4 piments et... oups salut les copains , vite , ça urge!
bon allez, assez blogué, les toulouzinzinscon, t'espèrent pour bientôt, surtout que ça commence à bien chauffer par ici( rapport au piment?)
biselis

sylvieaa 15/06/2006 09:21

J'adore le gaspacho, c'est de saison.

oliivier 14/06/2006 18:54

D\\\'une part le gaspacho estival c\\\'est bon, surtout quand on revient de la Salsa et d\\\'autre part quand ça suit un punch de Jean-Marie, ça ouvre des horizons...En ce qui concerne le côté sécuritaire, il me semble que la gauche a perdu les dernières élections présidentielles et législatives sur ce terrain. Je ne savais pas que l\\\'armée avait des recettes efficaces pour faire en sorte que les "individus" (car on a tendance à ne parler que d\\\'une seule catégorie de délinquance: celle qui fait recette et qu\\\'on peut montrer au JT, voir à ce propos le film de M. Moore "Bowling for Columbine") "individus" reviennent dans le droit chemin. Franchement on devrait les diffuser... à moins que ce ne soient des "recettes" justement et que cela ne marche que dans quelques cas seulement, et je pense qu\\\'il s\\\'agit plus de dressage que d\\\'éducation en vue d\\\'en faire des citoyens...Cela dit, au-delà des propos de Ségolène Royal ou de Nicolas Sarkozy, les problèmes des gens concentrés dans ces cités peu accueillantes, avec des emplois mal rétribués et peu intéressants, motivants ou enrichissants, loin de tout.... Peut-être faudait-il leur permettre d\\\'y réfléchir, de se joindre à eux, de leur donner la possibilité de construire des alternatives au lieu de pontifier de loin comme certains édiles municipaux qui distribuent tel le bon seigneur à la populace de son fief quelques deniers personnels (Cf. C.E. et la réfection de ses églises ou la mise en oeuvre d\\\'une véritable rénovation des quartiers pour les gens et non contre eux...)Bon j\\\'arrête là. Le gazpacho et les verrines, ça c\\\'est meilleur!