Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Les idées vagues de Snapulk...

Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Les cochons au paradis

com

Sur les conseils de quelqu'un qui venait de m'offrir Villa Amalia de Pascal Quignard et que je remerciais avec une emphase non dénuée de sincérité (j'aime beaucoup Pascal Quignard, je lis en ce moment Vie secrète par petits morceaux pour ne rien perdre, ce n'est pas un livre qui se lit d'une seule traite et je comptais bien acheter Villa Amalia), j'ai découvert Barbara Kingsolver.

La discussion avait donc dévié, puisque nous en étions à évoquer nos auteurs de prédilection, sur ceux ou celles qui écrivent des histoires de femmes. J'ai donc noté sur un bout de papier les noms de Barbara Kingsolver et de Sylvie Germain que je ne connaissais pas non plus. Comme on ne peut pas faire que ça, acheter des livres et que j'en achète quand même beaucoup, je suis allée voir à la médiathèque ce qui était disponible.

Le premier conseillé, L'arbre aux haricots, était déjà emprunté donc après lecture des quatrièmes de couverture de ce qui restait et am-stram-gram pour départager, ce sont Les cochons au paradis qui se sont retrouvés en première ligne de mes choix. En fait je me suis aperçue après que c'est la suite du premier. Donc il vaut mieux commencer, si on peut, par L'arbre aux haricots, mais ça ne pose aucun problème de compréhension.

C'est super intéressant. D'abord l'écriture est très dynamique, humoristique alors que le sujet traité est loin de l'être, et l'humour est utilisé comme dérivatif à la dérision.

Cela traite de l'adoption d'une enfant cherokee par une femme américaine,  dans des circonstances assez tragique pour l'enfant, et la relation qui se noue entre cette femme et cette petite fille lui permet de renaître. Là-dessus, une avocate cherokee qui milite pour la préservation de la culture d'origine chez ceux de son peuple tente de démontrer que cette adoption est illégale et que l'enfant doit retourner vivre dans sa tribu.

Ce n'est jamais manichéen, les a priori de départ se disolvent rapidement, et on ne sait plus à qui s'identifier, ou à tout le monde ou à personne. Quels sont les enjeux véritables? Comment se construit l'échelle des priorités à sauvegarder?

La construction du roman met tous les personnages sur un même degré d'humanité, avec leurs faiblesses, leurs doutes, leurs certitudes, leurs intransigeances. Les personnages secondaires au départ prennent des dimensions qui les rendent petit à petit essentiels et indispensables au dénouement, dont je ne vous dis rien, ce serait dommage.

Franchement, si vous ne savez pas quoi lire cet été, n'hésitez pas, et commencez par le premier, c'est frustrant de connaître déjà l'histoire avant de le lire.

Là, j'ai commencé Une rivière sur la lune, du même auteur. Je vous raconterai.

J'ai lu Sylvie Germain aussi. Belle découverte. Demain.



Print
Repost

Commenter cet article

411 web app canada usa 04/06/2010 02:57



auteur a decouvrir cette Barbara Kingsolver



Papilles et Pupilles 20/07/2006 09:28

J'aime beaucoup Barbara Kingsolver. Je les ai tous lu je crois.
J'avais fait un billet l'autre jour sur des idées lecture pour l'été. Je ne sais pas si tu l'avais vu (au cas où tu aies besoin d'idées lecture bien sur ;) )
http://papillesetpupilles.blogspot.com/2006/07/ides-lecture-pour-lt.html