750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Les idées vagues de Snapulk...

Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Snow cake

com


Non, c'est pas de la cuisine, mais j'ai réussi à aller au cinéma, alors je ne suis pas peu fière!

La dernière fois, c'était Bamako, non, sans rire. Le 23 octobre!

Je constate d'ailleurs que je ne fais pas dans le désopilant.

Il va falloir que je révise mes bonnes résolutions de 2007, ça tombe bien, c'est une liste qui me restait à faire, une de plus, j'y prends goût. Et on n'est qu'en février, rien n'est perdu.

Donc, je commence
1. Aller au cinéma une fois par semaine. Minimum. Deux fois c'est mieux
2. Ne pas se la pêter et aller voir des films drôles. J'adore Jamel Debbouze. Voilà c'est dit. Je pense que c'est le nouveau Coluche.

Dans les films qui me font rire (vraiment rire), il y a La tour Montparnasse infernale (je sais, j'ai honte, mais pas tant que ça, finalement),  Les tontons flingueurs (classique, ok), mais c'est vieux tout ça, suggestions bienvenues.


3.  Bon voilà, c'est tout pour ce soir

Parce qu'il faut que je vous parle de Snow Cake.

Dedans, il y a Sigourney Weaver, qui jouait dans Alien, et Alan Rickman, qui jouait le rôle de Rogues dans Harry Potter, que je n'ai pas vu, mais il a la tête d'épagneul de circonstances.

L'argument pourrait paraître facile: un type qui sort de prison prend en stop une jeune fille. Il n'avait pas du tout l'intention de partager sa voiture, mais elle a un peu forcé la porte parce qu'elle trouvait, dans le café où elle l'a trouvé attablé, qu'il avait l'air d'avoir besoin de parler.
Ils sympathisent, elle arrive à le faire rire, le courant passe. Et puis il y a un accident, ils se font percuter par un routier. Elle meurt, lui est indemne.
Il décide d'aller voir la mère de la jeune fille, on ne voit pas très bien pourquoi. Ils se rencontrent, et elle est autiste, autiste de haut niveau, elle parle, mais dans un système de communication très particulier.

Dans le synopsis, ils disent:

"Tourmenté par un terrible sentiment de culpabilité, Alex accepte de s'installer chez Linda et de partager quatre jours de son univers étrange et fantasque. Il en sortira transformé..."

C'est vrai, mais il n'y a pas que ça. Bien sûr, il sort de prison, donc il a vécu des choses terribles, et il a besoin d'un événement, d'une expérience qui lui permette de retrouver une vie normale, mais le film parle, de fil en aiguille de l'étrangeté des relations humaines, évidente entre l'homme et l'autiste, plus ténue entre les gens qui les entourent, mais que l'intrigue, petit à petit, permet de mettre en évidence.
Ils vivent un deuil, un enterrement, on comprend petit à petit ce que chacun fait là, et finalement plus rien n'est évident, comme les relations entre les gens que l'on est susceptible de croiser chaque jour.
Au delà des performances d'acteurs (Sigourney Weaver n'est pas du tout caricaturale, alors que ce genre de performance l'exposait à des critiques assez vives), l'argument est sensible, rien de facile. enfin, je trouve.

Donc pour une reprise, c'est vraiment prometteur.


Print
Repost

Commenter cet article

Gracianne 08/02/2007 13:50

Ah bah, tu y vas en tout cas plus que moi. A part les films pour enfants, nous on n'a pas vu grand chose ces dernieres annees.

Alice HUGO 08/02/2007 13:11

Hello, c'est Alice !Merci pour ton passage et pour ton appréciation.Tout d'abord, sache que je ne lis jamais je synopsis d'un film, de même que la 4+ de couverture d'un livre : je choisis au feeling. Cependant , ton analyse est bien faite.Ensuite, je suis une grande gourmande et j'adore concocter des petits plats.Tes articles - bien écrits par ailleurs- ont réveillé mes papilles gustatives : un blog de bien vivre et de bien penser !Je reviendrai dès que j'aurai un petit creux !Je te salue avec cette phrase de COLETTE , qui figure en bonne place dans ma cuisine ( la phrase, pas Colette, hélas ! ( rires !!!) : "Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généreux et un coeur large."Cordialement;                                            Alice.