Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Les idées vagues de Snapulk...

Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Enki Bilal et les fantômes du Louvre

com

C'est une expo que l'on aimerait pouvoir visiter seul, au crépuscule, quand les bruits de la ville se feutrent, que le regard peut se faire plus léger sur le gris bleuté des eaux de la Seine aperçue par l'une des fenêtres...

Mais de toute façon, les autres visiteurs, on les oubliera vite.

Dès la première toile, on entre directement dans le monde que Bilal recrée pour nous dans cette salle des Sept-Cheminées, au milieu de laquelle des panneaux de bois ont été montés, sans toucher aux autres oeuvres françaises néoclassiques de l'exposition permanente, sous la somptueuse voûte de cette pièce aux dimensions étonnantes.

On n'entre pas d'ailleurs, on plonge, directement, captivé par la mise en scène. Antonio de Aquila surgit vers nous, semblant chercher son souffle, voulant échapper au sourire de la Joconde.

Fantômes du Louvre (4)


Son histoire, façon fiche de police, nous est relatée sur un panneau immédiatemnt à la droite du tableau, laissant notre imagination faire le reste, tisser les liens qui l'ont uni à cette époque, à son aventure, à sa mort violente qui en a fait un des spectres de ces lieux.

De toile en toile, Bilal nous fait pénétrer le musée, ses objets

Fantômes du Louvre (9)
soudain habités

Fantômes du Louvre (5)

Le regard de ses habitants que nous avions failli ne pas voir nous transperce,

Fantômes du Louvre (2)

nous appelle,

Fantômes du Louvre (6)

cherche à nous retenir...

Fantômes du Louvre (3)On ne peut s'empêcher de lire chacune des histoires de ces femmes, de ces hommes, de ces légendes qui ne nous quitteront plus,

Fantômes du Louvre (7)


le piège se referme.

On finit par sortir, mi-hypnotisé, mi-soulagé.

Fantômes du Louvre

On sait qu'on ne regardera plus jamais la Victoire de Samothrace de la même façon. Aloyisias, arrêté en plein vol aux commandes de son char murmurera toujours son agonie à ses pieds.

Fantômes du Louvre (12)

 

Enheduana, Ahmôsé, Analia et les autres hanteront ces lieux à jamais.

 

Il existe aussi une application pour Iphone et Androïd très bien faite, où les histoires de chacun des fantômes sont contées par Bilal lui-même. Je crois que je retournerai les voir, accompagnée de cette voix.

23 photos tirées sur toiles de 50X60, retravaillées par Enki Bilal à l'acrylique et au pastel.

Les Fantômes du Louvre. Enki Bilal

Exposition au Musée du Louvre, aile Sully, salle des Sept-Cheminées

Jusqu'au 18 mars 2013



 


Print
Repost

Commenter cet article

Anette 19/02/2013 11:27


J'adore les expositions du genre et surtout lorsqu'il s'agit de grands noms!

gracianne 11/02/2013 13:54


J'ai feuillete le livre l'autre jour, et pas compris grand chose a l'intention, je n'avais pas pige que c'etait une expo. J'irais bien...

lizathenes 08/02/2013 09:50


On a beaucoup parlé de cette expo et j'avoue que j'aurais bien aimé la voir car je trouve le sujet intéressant. Le loure revu par Bilal ... Quand même !