750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Les idées vagues de Snapulk...

Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Inde #7 - Sur la route... des briouates au saumon

com
Pour changer des sites inoubliables, des palais époustouflants et des villes à ne surtout pas rater, pourquoi ne pas profiter aussi de ces moments fugitifs qui, sur le trajet, nous saisissent parfois, parce que nous ne parvenons pas à les rattacher à nos repères habituels?

N'est-ce pas aussi, voire surtout, ce qui fait le charme d'être ailleurs, d'accepter de se laisser surprendre et de se dire que, modestement, ces choses nouvelles pour nous vont enrichir d'autant notre connaissance de l'autre, notre dimension d'universalité sans laquelle on se demande bien à quoi ça rimerait d'être né dans un monde aussi vaste et multiple?

Bon je vais essayer de faire des phrases plus courtes.

Et de vous proposer ces petites vignettes, pêle-mêle, qui ont parfois égayé, parfois interrogé, parfois rendu mélancolique notre road-movie.

A la sortie d'Agra, après le Taj Mahal, le Fort Rouge, la magnificience dont tous nos sens sont nourris, on aperçoit au bord de la route des marécages, des eaux dormantes, qui pourraient être des rizières à une autre saison, et où les buffles s'immergent pour prendre le frais, parce que la chaleur est vraiment écrasante.


Pittoresque, non?

Mais ce qui est plus suprenant, c'est que ce ne sont pas seulement des animaux qui sont à demi immergés...


oui, une femme aussi, probablement occupée à récolter des herbes, des plantes comestibles, ou... quoi d'autre? Je ne sais pas...

Un peu plus loin, à l'heure du déjeuner, ces femmes dont je vous disais que le travail est intensif et pénible, nous les retrouvons réunies sur le bord de la route pour une brève pause


un petit moment de convivialité et de détente saisi au passage.


Pendant ce trajet, mon Doudou, qui a gardé de ses origines espagnoles l'amour des constructions en pierres sèches, a longtemps hésité avant de demander une halte pour  photographier un mur. Je partage tout à fait son goût, j'aime beaucoup l'esthétique de ces constructions utiles pour séparer des cultures, pour maintenir la stabilité du terrain dans les zones montagneuses aux cultures en escalier, ou pour d'autres raisons qu'on ne saisit pas toujours.


Donc Doudou photographiait des murs...

... et ça laissait vraiment perpexes les petits enfants. Comme quoi, le choc des cultures est à double sens!


Je voulais aussi vous faire profiter de la diversité animale que l'on peut croiser sur les routes, et quand je dis croiser, c'est aussi suivre (longtemps),


laisser passer (parfois en très, très grand nombre), vaches, moutons...



ou même se faire doubler par...


un éléphant

des buffles,

des familles entières de singes perchés dans les arbres,

ou plus simplement croiser


des chameaux colorés


des paons qui semblent vivre en liberté dans les champs,


et tout ce joli monde cohabite de façon tout à fait harmonieuse.

La cohabitation n'est d'ailleurs pas un vain mot ici!


Allez, la suite au prochain épisode.

Pour le moment, des petites choses très faciles à réaliser pour peu que vous ayez quelques feuilles de brick en réserve et un pavé de saumon esseulé.

Briouates au saumon


1 paquet de feuilles de brick
10 g de beurre
3 oeufs

1 pavé de saumon
4 portions de vache qui rit
1 c. à c. de coriandre en poudre
6 branches de persil plat, 6 branches de coriandre fraîche
Sel, poivre
Huile pour la cuisson finale

Enlevez la peau du saumon et coupez le en petits morceaux.
Faites chauffer le beurre dans une poêle de taille moyenne. Dès qu'il est chaud, ajoutez les oeufs et faites les cuire brouillés.
Ajoutez les miettes de saumon et remuez constamment pour qu'il cuise en se mélangeant, sans se dessécher.
Transvasez le tout dans un saladier et mélangez à la fourchette avec les portions de vache qui rit, et la coriandre en poudre, salez, poivrez.
Ciselez les herbes et ajoutez-les au mélange.
Confectionnez les briouates en les pliant en triangles, soit en petits modèles pour l'apéritif, soit un peu plus gros pour les servir en repas avec une salade.
Faites-les cuire soit en friture, soit à la poèle. Laissez reposer sur du papier absorbant

C'est bien sympathique pour un dîner léger, ou à picorer à l'apéritif (enfin, ça cale bien, attention!)


Print
Repost

Commenter cet article

mimosa 01/11/2008 13:31

doubler par un éléphant, si c'est pas la classe ça?! sympa cette rencontre autour du mur :)

Paola 03/10/2008 08:51

Tout à fait pittoresque en effet.J'aime beaucoup tes photos.Bisespaola

Thierry 02/10/2008 22:33

C'est vrai que nos déplacements de ville en ville étaient loin d'être désagréable. E fait on en prenait plein les mirettes en permanence.Et puis, la conduite de Denish, quel programme !!!C'était vraiment extra ce voyage.Thierry   

gracianne 02/10/2008 16:51

Mais si ils sont beaux ces murs de pierre, je n'en avais jamais vu de pareils. Dans certaines contrees, les specialistes de ces murs disparaissent petit a petit, les nouvelles generations ne savent plus les faire. J'aime bien le cote carre, austere, de ceux-ci.

Eryn 02/10/2008 15:32

J'adore toutes les photos que tu nous montres, j'ai l'impression d'y être ...Je suis contente si les empanadillas de pisto vous ont plu, on en fait souvent, tout le monde en raffole :) Mais j'avoue que j'aime aussi les bricks et le saumon !!Bises,

eliflo 02/10/2008 07:39

J'ai mon dîner pour ce soir, avec du thon à la place du saumon! Merci pour ton reportage; ne te force pas à raccourcir tes phrases; longues ou courtes, j'aime bien.

mickymath 01/10/2008 22:59

de magnifiques photos, et de bonnes choses, j'arrive! biises micky

bloga2 01/10/2008 10:44

Les voyages sont faits de beaux monuments mais surtout de petits moments fugitifs qui valent le coup d'être immortalisés pour notre plaisir. Et si en plus on termine avec du saumon ....

cuisineplurielle 01/10/2008 10:00

quand je pense que j'y étais il y a quelques mois, grâce à toi je me replonge dans ce très beau voyage.. maintenant je pense à préparer l'Inde du Sud mais avant, départ pour le Pays Dogon en janvier...bonne journée et continue à nous régaler avec tes photos

Doria 01/10/2008 08:57

Se faire doubler par un éléphant, ce n'est pas commun. Tu nous montre une culture tellement différente de la notre, qu'il est difficile de s'imaginer que cela existe. Merci beaucoup pour ce dépaysement et je pars en copiant ta recette.Bisous et bon mercredi, Doria