Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Les idées vagues de Snapulk...

Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Thon albacore et brèdes cresson à la vietnamienne

com

Voilà une impro qui m'est venue de balades diverses, de rapprochements entre des recettes vues, goûtées, ou simplement qui m'avaient intéressée.

Je lisais récemment un article sur le blog de  Pascale Weeks, où elle disait regretter que de nombreux blogs de cuisine ne citent pas leurs sources d'inspirations. Je partage tout à fait cet avis, et j'essaie le plus possible de dire de quel magazine ou sur quel blog j'ai trouvé telle ou telle recette. Nous n'inventons rien, nous brodons sur ce qui existe et parfois nous faisons preuve d'imagination et nous nous faisons plaisir, mais il est juste de donner des indications pour que d'autres puissent éventuellement s'inspirer des sources qui sont les nôtres et en fassent quelque chose de différent, de plus personnel, tout s'enrichit de tout.

Mais c'est vrai que parfois ce serait bien long de me souvenir de tout ce qui m'a menée à élaborer ce qui finit par se retrouver dans mon assiette...

Et puis pourquoi pas? Cela peut être amusant aussi de partager mes sauts de mouton entre tout ce qui se présente devant mes yeux, dans mes souvenirs... Allez je vous raconte!

Par exemple ce plat-là:

En faisant mes courses dans la grande surface du coin où j'essaie de repérer autant que possible les produits de saison, je tombe devant une botte de cresson. Le positif, c'est que c'est la saison, et puis aussi que c'est produit localement, le sud de l'Essonne, ce sont d'immenses cressonières.

Ce que j'aime moins, c'est l'éplucher, c'est super long, toutes ces petites feuilles... Mais je mets quand même une botte de cresson dans mon panier, à cause d'une réminiscence soudaine

Inspiration n°1: il y a une vingtaine d'année (peut-être même un peu plus, arrrghh), toute jeune maman (je ne cuisinais pas encore autant), j'avais sympathisé avec des voisins qui se préparaient le soir comme repas rapide des petits sandwichs au pain de mie. Ils alternaient: une tranche de pain, un mélange de mayonnaise et de thon au naturel émietté, une tranche de pain, du cresson, une tranche de pain. Pas très élaboré, mais j'adorais l'idée, je trouvais ça super bon!

Mais aujourd'hui, j'aime beaucoup moins la mayonnaise, et je me suis éloignée globalement de ce genre de nourriture. Donc je n'allais pas faire ça.

Et devant le rayon poissonnerie, je tombe sur du thon albacore, que j'achète rarement, car comme le thon rouge, c'est une espèce à protéger, mais celui-là faisait vraiment envie, et exceptionnellement... Revient l'association thon-cresson, quelle forme va-t-elle donc prendre???

Inspiration n° 2: En rentrant à la maison, je vais traîner un peu sur le net et je tombe sur un site que j'aime beaucoup, le canard du Mekong, une vraie mine en ce qui concerne la cuisine asiatique! Et l'auteur parle dans cet article d'un soupe vitnamienne, la soupe canh mong toi, qui utilise donc des herbes nommées Mong Toi, que je me promets de dégotter dès ma prochaine visite dans un épicerie asiatique, mais en attendant, j'ai du cresson!!!

Et en l'utilisant comme ça, je vais le faire cuire, donc inutile de l'éplucher, génial!

Je vais donc l'utiliser sous forme de brèdes, c'est-à-dire d'herbes cuites, comme les épinards et toutes sortes d'autres végétaux très usités en Asie, mais aussi à la Réunion et à Madagascar, où on sait reconnaître sur les bords des chemins ou dans les champs celles qui sont comestibles.

Je lis donc rapidement la recette pour m'imprégner des parfums, des accords et du mode de cuisson pour l'adapter ensuite à ce que je vais enfin décider de faire, et voilà!


Thon albacore et brèdes cresson à la vietnamienne

Thon albacore brèdes cresson (6)

Pour 4 personnes

2 darnes de thon albacore

Une botte de cresson

une morceau de racine de gingembre de 4 cm

2 gousses d'ail

1 c. à s. de nuoc mam (sauce de poisson)

1 c. à c. de sucre

1 grosse poignée de crevettes séchées

1 oignon nouveau

1 piment rouge thaï

3 c. à s. d'huile

Mettez les crevettes séchées à réhydrater dans un bol d'eau bouillante.

Lavez le cresson puis égouttez-le.

Emincez l'oignon en séparant les tiges vertes de la partie blanche.

Hachez l'ail et le gingembre. Retirez le pédoncule et les graines du piment et hachez-le finement.

Découpez le thon en gros dés. Faites chauffer la moitié de l'huile dans un wok à feu assez fort, ajoutez le quart de l'ail et du gingembre, faites dorer une minute en remuant, puis ajoutez les dès de thon, faites les dorer sur toutes leurs faces. Ils ne diovent pas être cuits à coeur mais rester rosés.

Thon albacore brèdes cresson

Retirez-les et réservez dans une assiette en la couvrant d'une autre afin que le thon ne refroidisse pas trop..

Mettez dans le wok le reste d'huile, et l'ail et le gingembre restants, ainsi que le nuoc mam, le piment et le sucre. Ajoutez le vert des oignons émincés, et les crevettes que vous aurez sorties de l'eau sans la jeter.

Thon albacore brèdes cresson (2)Remuez quelques instants, puis ajoutez le blanc des oignons. Laissez-les se colorer légèrement en remuant constamment, puis ajoutez l'eau dans lesquels ont trempé les crevettes.

Mélangez, laissez bouillonner doucement 3 à 5 mn, puis ajoutez le cresson progressivement,

Thon albacore brèdes cresson (4)

car il est très volumineux au début, mais va "tomber" assez rapidement.

Thon albacore brèdes cresson (5)

Baissez le feu, couvrez, et laissez mijoter une dizaine de minutes.

Servez avec du riz blanc, en posant les dés de thon à côté. Ils auront un peu refroidi, mais cela n'est pas génant, les saveurs se mélant délicieusement.

Le résultat final n'a que peu de choses à voir avec ce qui l'a inspiré, mais c'est comme cela que je préfère la cuisine. Et vous?





Print
Repost

Commenter cet article

Macaronette 27/06/2012 10:11


Une recette bien alléchante.


Je suis d'accord avec toi et Pascale Weeks sur le fait que parfois ce serait sympa de connaître les sources... on n'invente rien comme tu dis.


Et j'aime d'autant plus, j'aime d'autant plus aussi connaître ce qui a amené quelqu'un à faire tel ou tel plat de cette manière, peut-être parce que je racontes la "génése" de mes plats, même si
les recettes de base proviennent de tel ou tel livre, blog...
En tout cas je me verrais bien à table avec une assiette de ton plat


Bises

LaFrancesa 25/06/2012 14:12


Oui, les chemins de l'inspiration sont aprfois tellement détournées... c'est une question qu'on me pose souvent, je suis souvent incapable de remonter le fil des références glanées ici et là...
la culture culinaire familiale jouant son propre rôle... sans parler des limites (ou des autres territoires d'exploration) que l'on se fixe avec le temps. 


J'ai cru reconnaître les "pats" (orth phonétique, sorry my malgache ^-^^) un peu le katsuobushi mlagache... une éternité que je n'en ai pas eu dans mon placard! Et le cresson, locavore en plus...
je n'en ai aps eu pendant 4 ans quand je vivais en Andalousie!!!! Maintenant je me rattrape ;-)


 

gracianne 21/06/2012 14:52


Je crois que j'aime tout autant l'historique de cette recette que le resultat de tes cogitations. Completement d'accord avec Pascale et toi, ce manque de references m'enerve au plus haut point,
surtout quand je lis une recette dont je sais clairement d'ou elle provient.

Valérie (Franche-Comté)c 21/06/2012 08:56


C'est une délicieuse poêlée que tu nous proposes là


Je te souhaite un bon jeudi
Valérie

Hélène (Cannes) 19/06/2012 08:21


Be, voilà, ton billet m'a fait me souvenir qu'il y a 10 jours au marché, j'ai acheté une botte de Cresson ... que je retrouve à l'instant même tout collé-congelé au fond de mon frigo ! ;o) Il
aurait été bien mieux sauté il y a quelques jours au fond d'un wok ! ça m'arrive tout le temps, des trucs comme ça ... Que j'aimerais faire le marché au jour le jour ... Mais ça, ce sera pour
dans 15-20 ans, quand je serai bien vieille ! ;o)


Bisous


Hélène

Snapulk 19/06/2012 08:57



J'arrive un peu plus qu'avant à faire les courses au jour le jour, mais ce genre de chose m'arrive quamd même toujours! Quand on cuisine beaucoup, on a des envies irrépressibles, trop par rapport
à ce qu'on a le temps de faire :D



Clemence 18/06/2012 15:11


une recette originale tout à fait à mon goût !

Liette 18/06/2012 14:24


C'est sympa de connaître les petites histoires de tes plats ^_^

Snapulk 19/06/2012 08:57



Les tiennes doivent être pas mal non plus!



lizagrèce 18/06/2012 13:27


Je n'aime pas troip le goût du thon frais mais avec un autre poisson pourquoi pas ?


A la cantine aujourd'hui aussi on mange du poisson


http://maisondeliza.over-blog.fr

Murielle 18/06/2012 09:07


Moi aussi, j'aime la cuisine "arrangée" surtout s'il y a des choses que j'aime ;) 
Des  brèdes, j'en rêve. Mon épicier chinois m'a dit qu'il allait bientôt recevoir des brèdes chouchoux de chez moi... J'ai hâte ! 

Snapulk 18/06/2012 10:17



Je n'ai jamais cuisiné les brèdes chouchou, prochaine étape! Mais je crois que c'est la saison, j'en ai vu pas mal!



lebon pequery françoise 18/06/2012 08:43


Très original ! je suis séduite ! Merci pour le partage!

Snapulk 18/06/2012 10:18



Une autre manière d'accomoder le cresson, un peu inattendue, mais c'est bon!