Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Les idées vagues de Snapulk...

Le monde, à travers sa cuisine surtout, mais aussi des voyages, et des idées.

Snapulk au pays des maharadjahs - Part 1

com
Nous voici de retour depuis 6 jours déjà, et il est difficile de se remettre d'un voyage comme celui-là.

A tous les sens du terme, retrouver ses repères, mais ausi se retrouver en phase avec un climat qui n'a rien à voir non plus, le précédent ne m'ayant pas laissée indemne de quelques petits désordres inhérents à l'immersion dans ces contrées rebelles. Mon estomac fait le rebelle et mes sinus aussi d'ailleurs, le contraste entre les 40° moites dès l'aube et les ambiances climatisées dès qu'on entre quelque part, même dans une voiture, ça demande un entraînement qui ne s'acquiert pas en 15 jours.

Voilà, ça c'était mon quart d'heure poétique. Passons aux choses intéressantes.

Les choses ont commencé immédiatement de manière inattendue. Hilares, voire euphoriques, nous nous présentons tous les quatre au comptoir d'embarquement, où un très charmant jeune homme nous apprend que nous avons été surclassés: un vol pour Delhi a été annulé la veille, donc l'avion d'aujourd'hui est bondé et il n'y a plus de place pour nous qu'en classe Affaires... cool!!

Bien évidemment, je n'ai jamais pris l'avion en classe Affaires et mes acolytes non plus. il faut le dire, pour un départ en vacances, ce n'est pas désagréable:

Apéritif de bienvenue: Champagne!


et le reste suit: repas servi sur des nappes blanches, fois gras


mignardises avec le café


Bon la photo est floue, désolée, mais même en classe Affaires, ça bouge, un avion.

Donc, tout commence pour le mieux.

Y a même Romain Duris face à moi (sur l'écran noir de mes nuits blanches seulement, hein, quand même...)


donc je fais de beaux rêves (les fauteuils sont bien aussi, on peut vraiment dormir...)

Et on arrive à Delhi.


C'est toujours un instant d'émotion quand je voyage, cette visualisation du point d'arrivée sur l'écran, et moins fun au retour...

Là, il était prévu qu'un émissaire de l'hôtel vienne nous chercher avec sa petite pancarte pour nous y conduire. notre ami Thierry avait tout prévu, réservé, checqué, tout bien.
Sauf que d'émissaire, point.
On refait le tour des porteurs de pancartes, nombreux pourtant, mais non, oubliés, omis, personne.

Donc évidemment on est pris d'assaut par des hordes de gens extrêmement aimables et super compétents qui nous assurent connaître Delhi comme leur poche et tous les hôtels encore mieux, surtout le nôtre. Comme on n'a pas vraiment le choix, on en choisit un, plutôt au hasard. Surtout qu'on est tous en train d'essayer de rassembler mentalement les bribes d'anglais qui ne sont passées à travers les mailles du filet depuis les épreuves lointaines du bac. Eh bien, même à quatre, ça fait peu!

Et on se retrouve embarqués dans un véhicule qui n'est absolument pas un taxi , conduit par un chauffeur qui, une fois arrivé dans Delhi semble de retrouver là pour la première fois, tourne en rond pendant 20 minutes en nous expliquant que "this is a very big area". Oui certes, on comprend bien, mais normalement avec l'adresse et même la photo de l'hôtel (Thierry est super organisé)... ça devrait être trouvable, non? Le chauffeur nous regarde d'un air navré en nous disant qu'il y a au moins 500 hôtels dans cette big area, alors autant chercher une aiguille dans une meule de foin!

Bien, bien...

Il est une heure du matin. Il demande son chemin à un passant qui lui conseille de s'adresser à l'office du tourisme juste là au coin de la rue. A une heure du matin??? On y arrive un quart d'heure plus tard, et le préposé nous explique que tous les hôtels de Delhi sont complets, que la seule solution c'est d'attendre le premier train pour Agra à 5h30.

Well... ça y est l'anglais me revient.

On se réunit, on tergiverse, pas emballés, surtout qu'il n'arrête pas de faire des numéros et me passer des soi-disants portiers d'hôtels à moitié endormis qui me disent tous que c'est complet. Curieusement, ils ont tous la même voix... ça sent un peu l'arnaque quand même...

Il finit par en dégoter un très cher, après nous avoir bien fait comprendre que la seule solution pour nous, c'était la location de voiture avec chauffeur et que d'ailleurs il pouvait nous organiser ça pour demain matin dès l'aube. No problem.

OK, on va dormir, déjà, et on verra. En tout cas, on est sûrs de le retrouver entre deux parathas au petit déjeuner, celui-là, il ne va pas nous lâcher comme ça...

Le lendemain matin, frais comme des gardons, et après avoir potassé notre guide du Routard qui décrit exactement ce genre de situation attrape-touriste, on demande à notre aimable guide autoproclamé de nous conduire au 88 Jan Path qui est la seule agence de tourisme agréée vraiment par le gouvernement indien, et qui d'ailleurs ne vend pas de voyage ou de circuits, mais donne uniquement des renseignements. Il tente bien de nous aiguiller vers une autre agence qui se nomme (gonflés, les mecs!) Just behind 88 Jan Path. Devant notre fermeté et notre détermination, il capitule et nous conduit à l'adresse demandée. Arrivés là, il disparaît, curieusement avec tous les "amis" prêts à nous rendre service qui l'accompagnaient.

Adresse indispensable, donc, quand on arrive à Delhi naïfs et ignorants comme nous.

Ils nous adressent à une agence fiable, qui nous propose effectivement la formule du circuit avec chauffeur qui paraît plus cohérente à quatre que des recherches successives de transports et d'hôtels. Gain de temps surtout, mais qui nous privera, et c'est bien dommage, de l'expérience du train indien... ce sera pour la prochaine fois.

Le tarif est environ 40% moindre que ce qui nous avait été proposé dans la nuit... et notre chauffeur, Dinesh, s'est révélé un accompagnateur très agréable, discret et eficace, puis de plus en plus friendly à mesure de l'évolution de la cohabitation. Un vrai plaisir. Et très calé en conduite indienne aussi, ce qui n'est pas négligeable, c'est très très surpenant! Mais je vous en reparlerai.

Allez, un petit aperçu... très soft.



Les motos de petite cylindrée sont des moyens de transport familiaux, la dame a un tout petit bébé dans les bras!


les bus pris d'assaut et les vélos qui transportent souvent des chargement bien plus importants que celui-ci




Nous nous dirigeons vers Old Delhi pour visiter le fort, mais il est fermé le lundi, donc on opte pour une première immersion dans les ruelles commerçantes d'Old Delhi, autour de la plus grande mosquée d'Inde, Jama Masjid.

Les marchands d'herbes de toutes sortes


de jus de fruits et de fruits frais



la fabrication en direct live des naans, avec four tandoor, dans la rue. Le dextérité avec laquelle (à l'arrière-plan) il façonne les naans, les pose sur un petit coussin pour les poser à l'intérieur du four et recommencer me laisse admirative, je suis restée un bon moment à le regarder faire!




Ensuite nous nous sommes dirigés vers la grande mosquée, dont les abords sont habités par des familles entières qui organisent leur vie ici.

Un petit atelier de couture


Le coiffeur


les animaux qui font partie intégrante de la vie, où que ce soit


et la mosquée elle-même, imposante



lieu de prière, bien sûr


mais aussi merveille architecturale,


 d'où on aperçoit le fort rouge


et que nous pouvons admirer du sommet d'un minaret, avec vue sur la vieille ville.


et sur le Fort Rouge


Les fidèles trouvent au centre un bassin pour leurs ablutions, qui ont l'avantage d'être rafraichissantes aujourd'hui!


Après cette première journée de découverte, nous découvrons les joies de la carte indienne, et ces aloos (pommes de terre) farcies, délectables



et ces tikkas (petits morceaux) de poulet marinés dans une sauce au yaourt citronnée, miam!
Le tout accompagné d'un vegetable byriani.

Promis, les recettes très bientôt!

Le lendemain, départ pour Agra, avec, tout au long de la route, l'accompagnement de ces pélerins, qui vont d'un temple de Shiva à un autre avec des offrandes, pour suivre l'enseignement de leur religion.


et certaines doivent peser leur poids, sur plusieurs kilomètres!


Une recette de la boisson qui nous a accompagnés tout au long de ce périple, et dont j'ai rapporté les ingrédients, comme ça je garde un petit goût de là-bas encore un peu.

C'est délicieux, revigorant, et même désaltérant sous une chaleur torride. quand chaleur torride il y a :-D

Massala Tea



On trouve dans les épiceries indiennes le mélange spécial pour thé, mais vous pouvez le faire vous-même: pour 4 tasses,

1/2 bâton de cannelle
5 gousses de cardamome (Mimosa, me revoilà!!!)
4 grains de poivre noir
1 c. à c. de gingembre en poudre

il vous faut aussi:
1 c. à s. de thé noir
du sucre à volonté
2 tasses d'eau
2 tasses de lait

Faites bouillir l'eau avec les épices pendans 3 mn. Ajoutez le thé, laissez bouillir doucement encore 3 mn.
Versez le lait, le sucre et laissez le tout remonter à ébullition.
Filtrez, servez.

J'entends les klaxons!!

A bientôt pour la suite!

Print
Repost

Commenter cet article

marie 25/08/2008 23:56

mon dieu, il est 23H57!Et y a plein de photo!!!!promis je reviens demain! je vais me coucher!!!!a demain!!

mimosa 24/08/2008 06:38

J'avais déjà la musique d'Anoushka Shankar dans les oreilles pour lire la suite...oui je sais je suis trop impatiente! Je te pique la photo des hommes au milieu de la mosquée pour mon fond d'écran...trop belle!

mimosa 21/08/2008 20:34

ATTAAAA! Back et bien back! qui va se faire un thé hyper parfumé ce soir?! qui?! C'est moiiii :-DPérilleuse l'arrivée après ce passage en classe affaire!

Thierry 20/08/2008 13:51

Merci à vous 2 de ce superbe séjour remplis d'émotions et de souvenirs impérissables.Pascale, tu es surprenante de facilité devant la qualité de ton blog avec ce premier épisode de nos aventures indiennes.Tu vas finir par me donner envie de m'exprimer moi aussi de cette façon.Alors, on recommence l'année prochaine ? Thierry

Doria 20/08/2008 08:46

Un début de voyage qui commence très bien. Voyagé en classe affaire c'est le top !!!! Par contre, en arrivant dans le pays à l'aéroport, quel périple !!! Heureusement que vous avez trouvé facilement le moyen de passer de très bonnes vacances. Les photos que tu nous montres sont très dépaysantes avec des savoirs vivre et faire complètement différent de chez nous.J'attends avec impatience la suite de ton voyage très enrichissant.Bisous, Doria

labas 19/08/2008 23:20

je vois que tu as passé de superbes vacances, la tête remplie plein de souvenirs, de plats, de paysages, monuments....merci de nous le faire partager!!!!A très bientôtpupuce

ranjiva 19/08/2008 16:32

Bon retour à toi aussi. Je pense qu'il faut du temps avant de se remettre d'un tel voyage. Très beau reportage que tu nous a fait là. Merci pour ce voyage virtuel comme si on y était et pour le thé au gingembre à tester. Bon après-midi

cuisineplurielle 19/08/2008 13:06

j'étais au Rajastan en janvier dernier, donc merci à toi de prolonger ces moment magiquesj'appréhende de faire du thé à l'indienne "tchaï", je me demande si on peut retrouver vraiment le même goûtpour ceux qui te liront et aiment les voyages, il me reste 3 places (mais on peut aller jusqu'à 5 ou 6 de plus) pour le prochain : Pays Dogon/Mali (petit groupe, approche en 4x4, séjour chez l'habitant, cours de cuisine, croisière sur Niger etc...), c'est urgent....

gracianne 19/08/2008 13:01

Alors ca y est, tu es de retour. Des etoiles encore plein les yeux on dirait.Excellent reci de voyage. Just behind 88 Jan Path, je me marre.

Minouchkah 19/08/2008 12:46

je revins déjà pour la suite ... pressée et impatiente  comme je suis !!! Tchippppppppppp ....C'est quand déjà? demain, après demain?? bon ben je cours me faire un nan et un curry de pommes de terres, me consoler avec un thé massala dans un verre en inox ...